https://www.facebook.com/greluchesetfanfreluches   https://twitter.com/greluches06   https://plus.google.com/u/0/110934735948668225351/posts   https://instagram.com/greluchesetfanfreluches   https://www.pinterest.com/greluches/   https://www.youtube.com/channel/UCyGVh1ISnyo_sSez25UVK7Q   https://www.bloglovin.com/blogs/greluches-et-fanfreluches-4446697   greluches06@gmail.com

dimanche 17 août 2014

SHORT STORY

UNE AFFAIRE DE SLUT SHAMING

 
 
Alors j’ai un short, ça y est : je suis une slut !

Tu me connais, c’est ça ?
Toi t’es un mec. Classique. T’as vu une paire de jambes et décrété « C’est une petite slut celle-ci». T’étais accompagné. Seul, t’aurais pas osé. Je te connais ! Ta phrase toute pourrie, tu l’as lâchée vite fait et tu t’es échappé. Ca fait plus d’effet, moins risqué. Pourtant ce sont juste des jambes, tu sais. Bon, ok. Yen a deux. Elles sont longues. Certes. Mais toi aussi t’as des jambes, t’as remarqué ? Tu t’auto-mates parfois ? Faudrait. Ca te détendrait. Une poitrine, à la limite, je veux bien. Un bon vieux décolleté bien plongeant. Mais elle c’est pas une slut, n’est-ce pas ? Elle offre son opulent buste à ton regard lubrique. Généreuse ! Il suffit de zoomer pour apprécier. C’est amusant, moins flagrant, alors tu mates et tu te tais : elle, c’est pas une slut ; elle, elle est sèquessi (comme dirait Plume de boa).
T’as pas de seins, elle te montre les siens, mais c’est pas une slut.
Logique.
Toi, t’es une fille comme moi. Et de temps en temps, j’entends le mot « slut » glisser de ta bouche. J’hallucine! Slut shaming ! Bon alors, dis moi, c’est quoi ton problème à toi ? Un jour je t’ai dit qu’une personne chère m’avait convaincue ainsi : « On a de belles jambes ; c’est pas à 70 ans qu’on va les montrer ». Une phrase avait suffi à démystifier l’habit. Short story! Et toi, tu sais ce que tu m’as répondu ? « T’as de belles jambes, raison de plus pour ne pas les montrer ». Et là, tu sais quoi ? Tu m’as encore plus convaincue. Juste pour t’embêter. Short story long, donc. Alors, c’est quoi ? Envie ? Jalousie ? Il te fait quoi mon short ? Il menace la féminité, c’est ça ? « Quelle piètre image de la femme », n’est-ce pas ? Il menace ta féminité ? J'ai bien noté ton regard sournois quand je suis entrée. Ah non, ça y est ! J’ai compris ! T’as chaud, c’est ça ? T’as chaud et tu t’en veux d’être sortie habillée comme ça ! Du coup, tu m'en veux, tu m’envies : tu m’envies ma fraîcheur, ma liberté... CQFD !
Allez, vas-y, enfile ton short et détends-toi. C’est pas compliqué, tu sais…
Et puis, il te dit quoi de moi ce short, en fait ? Que je suis une slut, je suis bête ! Mais c’est quoi une slut déjà ? Pour moi, tu sais une slut, ça fait, ça ne porte pas. D’ailleurs, pas loin de chez moi, y a des filles debout au bord de la route. On dirait qu’elles attendent quelqu’un… je sais pas... Eh ben, tu sais quoi ? Elles sont presque toutes en jean. Oui ! En jean ! Va comprendre… Et même que parfois je me dis qu’elles sont encore moins slut que d’autres filles qui n’attendent pas sur le bord de la route. Question de perspective. Slut shaming de ma part aussi, OK.
En gros, ce que je voulais te dire c’est qu’on est toujours la slut d’un(e) autre : on aime juger les mœurs d’une telle, punir l’orgueil d’une autre, la dissuader de venir nous narguer, et puis présumer, cataloguer, classer…
Mais, attends,  ils disent quoi déjà ? « L’habit ne fait pas le moine », c’est ça ?
Eh bien, dis-toi qu’en 2014, les moines aussi portent des shorts !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire