https://www.facebook.com/greluchesetfanfreluches   https://twitter.com/greluches06   https://plus.google.com/u/0/110934735948668225351/posts   https://instagram.com/greluchesetfanfreluches   https://www.pinterest.com/greluches/   https://www.youtube.com/channel/UCyGVh1ISnyo_sSez25UVK7Q   https://www.bloglovin.com/blogs/greluches-et-fanfreluches-4446697   greluches06@gmail.com

mardi 13 octobre 2015

TUESDAY TUNE (II) : PILLS N POTIONS

(by Fal-bla-bla) 
 

Bon, maintenant qu'il y a prescription et de l'eau sous les ponts (littéralement, j'entends), je peux vous l'avouer:
"Pills n Potions" fut le tube de mon été (paix à son âme).
Certes, j'ai un été de retard. Mais qu'importe!

Vous voyez, cette chanson a été la bande-son d'un scénario estival bien ficelé.
Un hymne au changement, une promesse de mieux.

Alors oui, Nicki, tout ça...
Les a priori: les vôtres, les miens
(oui, hein, je vénère Beyoncé; pas toutes ses acolytes...).

Mais il faut bien l'avouer, avec "Pills n Potions", la Minaj a frappé fort.

En gros, cette chanson est un croisement textuel et visuel entre l'oxymore et la métaphore: un diss bienveillant, une déclaration d'amour hostile; une métaphore cousue de fil blanc (ça tombe bien, elle se veut filée); un message auquel quiconque peut s'identifier.

Et en prime, une Nicki au look épuré, dont la beauté frappe sans le moindre haussement de sourcil, ni la moindre tergiversation... pour une fois.

 Alors, c'est bien beau tout ça, mais elle nous raconte quoi là-dedans?

Nicki nous parle d'amour et d'amitié. Elle dit: "Pills n Potions. We overdosin' " évoquant d'emblée l'attachement, celui qui enivre, et la distance salutaire qu'il induit inéluctablement.

Elle ajoute: "They could never make me hate you"; nous invitant à toujours aller de l'avant sans haine et sans regret.

Puis renchérit: "People will love you and support you when it's beneficial", mettant en garde son auditoire contre la superficialité des rapports fugaces et des relations faciles. Comme on la comprend.

Enfin, Nicki lâche entre deux bouffées d'une cigarette magique "I get high off your memory", nous rappelant que:
1) la drogue c'est trop pas bien (la preuve: elle recrache une fumée douteuse et même qu'elle a l'air trop stupide ce faisant)
2)  mais bon, parfois il faut savoir se taper un bon memory trip et n'en retenir que les leçons. *

Et Nicki de conclure:
"I still love", se promettant de ne cesser d'aimer, malgré tout.

Voilà.
CQFD.
Tube de l'été.
Rideau.


 * [ Ah j'oubliais:
 3) The Game a un corps de malade, la vérité! (et même que Meek Mill peut aller se rhabiller avec le costume que Drake lui a taillé cet été)
et
4) si tu cours pas acheter des Beats by Dre après avoir vu cette vidéo, t'es trop une victime!]

Une chanson riche en enseignements, si si...



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire